Centre ophtalmologique Valmy

Appelez-nous

03 80 79 32 15

Du lundi au samedi

8h - 19h / sam. 8h - 12h

Prendre rendez-vous en ligne Doctolib

Injection intra-vitréenne

Indication

Les injections intra vitréennes (IVT) de médicaments sont devenues une pratique courante pour traiter certaines affections de la rétine. Elles consistent à injecter dans la cavité vitréenne un produit actif, qui va avoir directement une action sur la zone maculaire et sur la rétine périphérique.

Les principales indications sont le traitement de la DMLA exsudative, les néovaisseaux du myope fort, les œdèmes maculaires secondaires au diabète et aux occlusions veineuses.

Ce que l’on peut injecter

Les médicaments anti-angiogéniques (anti-VEGF)

Plusieurs molécules sont disponibles.

Leur durée d’action est en moyenne de 2 mois.

Leur administration doit être réalisée régulièrement, dans les indications suivantes :

  • la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) exsudative
  • l’œdème maculaire secondaire aux occlusions veineuses rétiniennes centrales (OVCR) ou de branches (OBVR), chez des patients avec une baisse d’acuité visuelle
  • l’œdème maculaire diabétique(OMD) chez des patients avec une baisse d’acuité visuelle
  • les néovaisseaux du myope fort

Les corticoïdes

Leur durée d’action est en moyenne de 3 à 4 mois.

Les principaux effets secondaires de cette classe thérapeutique sont l’hypertonie oculaire (la plupart du temps transitoire), et la majoration de la cataracte.

Leur utilisation est possible dans :

  • les œdèmes maculaires secondaires aux occlusions veineuses rétiniennes (centrales ou de branches), chez des patients avec une baisse d’acuité visuelle
  • l’œdème maculaire diabétique (OMD) chez des patients avec une baisse d’acuité visuelle
  • l’œdème maculaire secondaire aux inflammations du segment postérieur

Qu’est-ce qu’une injection intra vitréenne (IVT) ?

Il s’agit d’une piqûre qui est réalisée directement dans l’œil, à travers la sclère (blanc de l’œil) dans la cavité oculaire située en arrière du cristallin et que l’on appelle la cavité vitréenne. On utilise une aiguille extrêmement fine, qui pénètre dans l’œil anesthésié, sans douleur. La piqûre se fait à un endroit où l’on peut pénétrer dans l’œil sans danger pour les structures oculaires.

Une fiche d’information vous est remise et votre accord écrit doit être recueilli.

Il est demandé de ne pas se maquiller le jour de l’injection.

Si une infection locale de l’œil est constatée, l’injection sera différée.

Déroulement de l’injection

L’injection est pratiquée au centre ophtalmologique OphtaValmy, dans une salle dédiée aseptisée.

N’oubliez pas de vous munir du produit que vous aurez préalablement été chercher en pharmacie de ville, sinon nous ne pourrons pas vous l’injecter dans l’œil.

Préparation

Une Blouse (à usage unique) et une charlotte vous sont remises.
Le chirurgien porte une charlotte, une blouse à usage unique, un masque et des gants.
Après s’être lavé et séché les mains, il utilise une solution hydro-alcoolique après chaque IVT.
Vous êtes installé sur une table spécifique, en position allongée sur le dos ou demi-assise, la tête surélevée.

Les étapes de l’injection

  • Anesthésie : l’œil est insensibilisé par l’instillation de collyre anesthésiant.
  • Désinfection : les paupières et la surface oculaire sont désinfectées avec un produit antiseptique pour diminuer le risque d’infection.
  • Installation : le visage est recouvert par un champ opératoire stérile, et un écarteur à paupières stérile est mis en place afin de maintenir l’ouverture des paupières (il évite ainsi tout contact entre l’aiguille et le bord des paupières).
  • Injection intra-vitréenne : l’injection est indolore et ne dure que quelques secondes.


Injection intra-vitréenne

L’injection ne dure que quelques secondes On utilise une aiguille très fine introduite à travers la sclère (blanc de l’œil), à un endroit précis où l’on peut pénétrer dans l’œil sans danger pour les structures oculaires. L’injection du produit se fait lentement puis l’aiguille est retirée.

L’injection est indolore et ne dure que quelques secondes.

Évolution post-opératoire habituelle

  • L’œil traité reste indolore dans la très grande majorité des cas.
  • Selon le produit injecté, il peut arriver de voir quelques taches dans le champ visuel ou corps flottants, pendant quelques heures à quelques jours, correspondant à la présence du produit dans le vitré à l’intérieur de l’œil.
  • Il peut exister une hémorragie à l’endroit du point d’injection. Elle peut s’étendre, dans les heures qui suivent, pour former une hémorragie sous-conjonctivale. Celle-ci est bénigne et disparaît spontanément en une dizaine de jours.
  • Une gêne à la lumière ainsi qu’une sensation de grains de sable peuvent être perçues, nécessitant d’instiller des larmes lubrifiantes

L’efficacité du médicament injecté sera évaluée ultérieurement par votre ophtalmologiste. En revanche, certains signes doivent vous faire consulter en urgence: baisse d’acuité visuelle, douleurs, amputation du champ visuel.

Par contre, certains signes doivent vous faire consulter en urgence : baisse d’acuité visuelle, douleurs, amputation du champ visuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *