Centre ophtalmologique Valmy

Appelez-nous

03 80 79 32 15

Du lundi au samedi

8h - 19h / sam. 8h - 12h

Prendre rendez-vous en ligne Doctolib
Centre Opthavalmy Materiel d'examen

Plateau technique

Le centre OPHTAVALMY dispose d’un équipement de haute technologie et de qualité au service de votre santé.

Nos appareils permettent d’effectuer des examens complémentaires variés, visant à explorer aussi bien le segment antérieur (topographe cornéen, , microscope spéculaire, tomographie en cohérence optique (OCT) du segment antérieur,) que le segment postérieur (OCT, , angiographie numérisée, rétinographes), afin de poser des diagnostics et proposer un suivi ou un traitement spécialisé.

Des lasers sont également à notre disposition (lasers YAG, SLT et argon, photothérapie dynamique) permettant de réaliser certains actes thérapeutiques.

Fronto-focomètre

Cet équipement permet de mesurer la puissance des lunettes que vous portez.

Réfractomètre automatique

Cet appareil permet de mesurer les paramètres géométriques de votre œil et de votre cornée. Il permet d’obtenir des données dites “objectives” de réfraction, qui serviront de base à votre examen de vue (réfraction “subjective”).

Tono-pachymètre

C’est appareil est un  tonomètre à air, qui permet de mesurer la pression à l’intérieur de votre œil et l’épaisseur de la cornée (“pachymétrie“).

OCT

L’OCT, sorte de scanner, permet d’explorer les différentes couches de la rétine et du nerf optique avec une précision de quelques microns. L’OCT sert notamment au suivi des DMLA, des glaucome ou des œdèmes maculaires ( diabète, occlusion veineuses…).

Biomètre

Le biomètre non contact permet par la mesure des différentes parties de l’œil, de calculer la puissance de l’implant à poser lors de la chirurgie de la cataracte. L’implant remplacera votre cristallin opacifié. Il est spécifique à chaque patient.

Champ visuel

Le champ visuel établit pour chaque œil, une carte de la vision périphérique et localise d’éventuelles zones déficitaires (utile dans le glaucome et les pathologies neurologiques comme les AVC ou les tumeurs cérébrales).

Topographie cornéenne

Le topographe cornéen établit une carte précise de la surface de l’oeil appelée cornée. Il contribue au dépistage du kératocône et des contre-indications à la chirurgie réfractive. Il est également utile en contactologie.

Rétinographie

La rétinographie permet l’acquisition rapide de photographies du fond d’œil à l’aide d’un appareil photo reflex.

L’acquisition rapide de photographies du fond d’œil permet d’obtenir des images de haute résolution. La numérisation des images et leur acquisition instantanée permettent un archivage des clichés, un suivi évolutif objectif et comparatif.

Les clichés sont utiles dans de multiples indications :

  • dépistage et suivi de la rétinopathie diabétique
  • dépistage et suivi de maculopathie liée à l’âge (mise en évidence de drusen, de remaniements pigmentaires)
  • dépistage et suivi de lésion choroïdienne à type de naevus
  • dépistage et suivi de glaucome chronique analysant la morphologie de la tête du nerf optique
  • mise en évidence de particularité du fond d’œil : fibre à myéline…

OPTOS combiné à angiographie

L’Optos permet de réaliser des clichés numériques grand champ de la rétine sans dilater la pupille. Il explore jusqu’à 82% de la rétine, contre 15% pour les rétinographes habituels. On l’utilise notamment chez les patients diabétiques.

L’angiographe rétinien est un examen qui vise à étudier les vaisseaux de la rétine après injection indolore dʼun liquide fluorescent (fluoresceïne, vert d’indocyanine) au niveau du bras. Cet examen est utile pour dépister des pathologies vasculaires comme la rétinopathie diabétique ou la DMLA.

Laser YAG/SLT

Le laser YAG est utilisé dans le traitement de la cataracte secondaire qui peut apparaître quelques années après la chirurgie de la cataracte. On peut l’utiliser pour percer un petit trou dans l’iris (iridotomie, trabéculoplastie). Le laser SLT sert quant à lui dans le traitement du glaucome chronique.

LASER argon multispots

Ce laser agit par photocoagulation des zones malades de la rétine comme dans le diabète ou les occlusions de veines de la rétine. On l’utilise également pour prévenir les décollements de rétine et colmater les déchirures rétiniennes.