Centre ophtalmologique Valmy

Appelez-nous

03 80 79 32 15

Du lundi au samedi

8h - 19h / sam. 8h - 12h

Prendre rendez-vous en ligne Doctolib

Les différents types de lentilles

Les différents types de lentilles 

Les lentilles rigides perméables aux gaz

Elles représentent le mode de correction en lentilles le plus sécuritaire. Ces lentilles sont mobiles à la surface de l’œil et le film lacrymal circule donc librement à la surface de la cornée, garantissant son oxygénation et sa nutrition malgré un port prolongé. Elles permettent la plus large amplitude de correction. Elles doivent être envisagées en première intention, tout particulièrement en cas de myopie forte ou d’astigmatisme prononcé. Elles peuvent également permettre l’appareillage de patients atteints de pathologies déformant la surface oculaire (comme le kératocône, ou une greffe de cornée), avec des résultats optiques impossible à atteindre avec le port de lunettes. L’adaptation en lentilles rigides nécessite un certain degré d’expertise de la part de l’ophtalmologiste ;  elle n’est possible que dans le cadre d’une consultation dédiée. Plusieurs essais peuvent être nécessaires avant de parvenir à un équipement parfait. Une fois la bonne lentille trouvée, elle est renouvelée, de manière générale, tous les 18 à 24 mois.

Les lentilles souples

Elles sont d’usage plus courant. Elles exposent cependant à des complications plus nombreuses et, potentiellement, très sévères pour la surface oculaire. L’oxygénation cornéenne est moins bonne qu’avec les lentilles rigides. Malgré tout, l’adaptation est plus aisée, sauf pour les amétropies fortes. Le renouvellement des lentilles est variable : il existe des lentilles journalières, qui ne peuvent être portées qu’une seule journée. D’autres sont à renouveler tous les 15 jours ou, plus fréquemment, tous les mois. Dans ce cas, un entretien quotidien et méticuleux est nécessaire. Le port nocturne est formellement déconseillé ; celui-ci augmente fortement le risque d’abcès cornéen. Les lentilles souples les plus récentes sont fabriquées à partir de mélanges de silicone et d’hydrogel. Ceci permet à la fois d’assurer un confort satisfaisant et un passage correct de l’oxygène à travers la lentille. Les règles de bon usage vous seront rappelées, lors de la consultation, par votre ophtalmologiste.

Les lentilles hybrides

Elles sont indiquées aux personnes présentant une intolérance aux lentilles rigides, aux personnes présentant des paramètres hors normes ou une cornée irrégulière. Comme leur nom l’indique, elles sont composées d’une partie centrale rigide offrant une bonne qualité de vision, et d’une jupe souple en périphérie offrant un confort de port. Il s’agit de lentilles à renouvellement trimestriel.

Les lentilles mini-sclérales

Elles sont indiquées dans le cas syndrome sec sévère (maladie de Sjrögen) ou pour des cornées irrégulières (kératocône, greffe…).
Ce sont de grandes lentilles rigides qui prennent appui sur la conjonctive bulbaire (blanc de l’œil) et passent en pont au-dessus de la cornée. Les lentilles mini-sclérales permettent donc de limiter les frottements avec la cornée. Elles apportent une excellente qualité de vision aux personnes ayant une cornée très irrégulière. Leur renouvellement est annuel.

Les lentilles cosmétiques

Ce sont des lentilles portées à visée esthétique. Leur port est le plus souvent vivement déconseillé par l’ophtalmologiste, étant donné le risque majeur de complications sévères. Il s’agit de lentilles colorées, parfois achetées sans aucun contrôle médical. Malheureusement, rares sont les modèles à même d’apporter la garantie d’une bonne oxygénation cornéenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *