Centre ophtalmologique Valmy

Prendre rendez-vous en ligne Doctolib

Chirurgie de l’astigmatisme

À quel âge commencent les symptômes ?

Le plus souvent, l’astigmatisme résulte d’une déformation de la surface de la cornée (surface transparente de l’œil). En effet, le centre de la surface cornéenne n’a pas la forme sphérique idéale d’un ballon de football, mais plutôt celle d’un ballon de rugby ! La puissance de convergence de la cornée est donc différente selon l’axe considéré (vertical, horizontal ou oblique).

L’astigmatisme est habituellement congénital, souvent précoce et n’évolue pas ou très peu, au cours de la vie. En cas d’évolutivité, il doit faire soupçonner un kératocône.

Parfois, il est acquis au cours de la vie après un traumatisme ou une maladie de la cornée (kératite, kératocône, etc…).

L’astigmate a une vision floue à toutes distances, de près comme de loin, avec une déformation ovalaire (un rond est perçu ovale).

Comment corrige-t-on l’astigmatisme ?

L’astigmatisme est en général corrigé par le port de lunettes ou de lentilles toriques.

Une intervention est parfois possible et a pour but de modifier la courbure cornéenne et de lui redonner une forme plus sphérique. Cet effet peut être obtenu grâce au laser Excimer qui est capable de sculpter la cornée avec une très grande précision.

Cette technique peut être réalisée par PKR (photo-kératectomie réfractive) ou par LASIK. Le laser est réalisé sous anesthésie topique par collyre, il dure environ 15 minutes, et ne nécessite pas d’hospitalisation (chirurgie ambulatoire).

Dans certains cas, l’astigmatisme peut être corrigé par une lentille intra-oculaire (implant torique).

Lorsqu’une intervention est envisagée, le chirurgien réalise un bilan complet pour vérifier l’absence de contre-indication et la meilleure technique à utiliser.

Chirurgie de l’astigmatisme

En combien de temps récupère-t-on une vue correcte ?

La récupération visuelle est obtenue progressivement. Elle dépend essentiellement du degré de l’astigmatisme traité et de la technique opératoire utilisée (quelques jours après LASIK ou implant intraoculaire torique, quelques semaines après PRK).

Existe-t-il des effets secondaires ou des complications ?

Les effets secondaires les plus communs sont habituellement modérés et transitoires. Ils consistent surtout en une sensibilité à la lumière, de légers éblouissements, une vision parfois légèrement variable au cours de la journée, une sensation d’inconfort temporaire.

Les complications sont rares.

Le résultat final dépend en partie de la réaction de cicatrisation qui peut varier légèrement d’une personne à l’autre. Une légère sur et sous-correction est donc possible et peut nécessiter un traitement complémentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *