Centre ophtalmologique Valmy

Appelez-nous

03 80 79 32 15

Du lundi au samedi

8h - 19h / sam. 8h - 12h

Prendre rendez-vous en ligne Doctolib

Entropion – ectropion

« J’ai les paupières qui se retournent »

Définition et symptômes 

Les paupières supérieures et inférieures se ferment en faisant coïncider leurs bords libres. Leur rôle principal est de protéger l’œil des traumatismes et de limiter l’évaporation du film lacrymal.

L’entropion et l’ectropion correspondent à des troubles de la statique palpébrale. Ils se traduisent par une malposition de la paupière, en particulier du bord libre qui comporte les cils.

Ces malpositions palpébrales  peuvent toucher l’adulte et l’enfant, la paupière supérieure ou inférieure. Elles sont souvent acquises et secondaires à une hyperlaxité palpébrale.

L’entropion et l’ectropion peuvent entrainer une irritation chronique avec une rougeur oculaire, une douleur à type de sensation de grain de sable, une irritation, des sécrétions et des larmoiements chroniques.

Entropion

L’entropion correspond à un enroulement excessif de la paupière entraînant un retournement en dedans du bord libre de la paupière.

Les cils frottent alors contre la cornée occasionnant des gênes considérables au patient. Il peut être responsable de pathologies cornéennes potentiellement dangereuses, notamment en cas de surinfection et de constitution d’un abcès cornéen.

L’entropion est beaucoup plus fréquent en paupière inférieure qu’en paupière supérieure.

Il peut être intermittent ou permanent, selon le mécanisme en cause.

Il n’est malheureusement pas toujours suffisant de procéder à l’épilation des cils frotteurs (ou « trichiasiques »).

Ectropion

L’ectropion est une éversion du bord libre de la paupière vers l’extérieur, occasionnant un défaut de couverture de la partie inférieure du globe oculaire.

L’exposition excessive et l’assèchement induit de l’œil peuvent entrainer des troubles importants de la surface oculaire avec une irritation, rougeur et larmoiement chronique.

Causes

Entropion

  • entropion involutionnel ou sénile : lié à l’âge , il est consécutif à un relâchement des tissus profonds de la paupière inférieure. Les muscles chargés de tracter le bord de la paupière, qui constituent un frein efficace à l’enroulement, perdent leur support et, dès lors, leur fonction.
  • entropion cicatriciel : après une brûlure locale (thermique ou chimique), après un traumatisme avec plaie de la paupière ou dans certains cas de maladies inflammatoires de la surface oculaire ou d’affection dermatologique.
  • entropion spastique : suite à une irritation chronique de la surface oculaire, qui déclenche des clignements répétés et soutenus. Le muscle orbiculaire, qui permet ce mouvement, est fortement sollicité.


Ectropion

  • ectropion involutionnel ou sénile : lié à l’âge et au vieillissement des tissus péri-oculaires.
  • ectropion congénital : dès la naissance, résultat de malformation musculaires.
  • ectropion cicatriciel : après une brûlure locale (thermique ou chimique), après un traumatisme avec plaie de la paupière ou dans certains cas de maladies inflammatoires de la surface oculaire ou d’affection dermatologique.
  • ectropion mécanique : une tumeur palpébrale volumineuse, si elle se développe sur la paupière inférieure peut, par son poids excessif, entraîner un basculement de celle-ci vers l’avant.
  • ectropion paralytique :  Les patients atteints de paralysie faciale présentent une malocclusion des paupières (phénomène de lagophtalmie). Lorsque le phénomène se prolonge dans le temps, les tissus se rétractent etun ectropion peut se former.


Traitement

Quelle que soit l’étiologie, le traitement de l’entropion ou de l’ectropion est chirurgical.

Les symptômes liés à un entropion ou un ectropion peuvent être temporairement soulagés en utilisant des collyres ou pommades lubrifiants, une lentille thérapeutique pour protéger la cornée contre l’irritation des cils.

Ces outils thérapeutiques sont des solutions temporaires, et la chirurgie reste le seul traitement durable.

Un soulagement temporaire de l’entropion spasmodique peut également être obtenu avec des injections de petites quantités de toxine botulique dans les muscles des paupières.

Ces traitements médicaux sont bénéfiques en tant que mesures de temporisation jusqu’à ce que le patient puisse subir une intervention chirurgicale pour une réparation définitive.

Le traitement chirurgical est la seule façon de traiter de façon durable l’entropion et l’ectropion. L’intervention se déroule au bloc opératoire, sous anesthésie locale approfondie, en chirurgie ambulatoire (sortie le jour de l’intervention). Plusieurs techniques sont possibles mais elles ont toutes pour objectif de repositionner la paupière. Dans certains cas une greffe de peau prise sur la paupière supérieure peut être réalisée dans le même temps opératoire. Le patient, après accord du chirurgien, peut sortir de l’établissement quelques heures après l’intervention.

Les suites de l’intervention sont marquées par un œdème et un hématome spontanément résolutif en une dizaine de jours. Des collyres et pommades ophtalmiques seront prescrits pour 1 mois.

Le premier rendez-vous post-opératoire a lieu 5 à 10 jours après l’intervention pour procéder à l’ablation des points. Un dernier rendez-vous, 1 à 3 mois après l’intervention permet d’évaluer le résultat final. Les complications de la chirurgie sont rares.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *