Centre ophtalmologique Valmy

Prendre rendez-vous en ligne Doctolib

Réponses à vos questions

La conduite

- Après un LASIK, la conduite est autorisée dès le surlendemain.

- Après une PKR, la conduite est autorisée dès que la cicatrisation cornéenne est obtenue (soit environ 1 semaine après l'intervention).

Se laver les cheveux

Il est possible de se laver les cheveux dès le surlendemain de l’intervention. Il vous suffira de fermer les yeux et de les rincer au sérum physiologique en cas de projection.

Se maquiller

  • Après un LASIK, il est possible de se maquiller après 48 heures.

  • Après une PKR, il est possible de se maquiller après 1 semaine.


Se baigner

Les sports aquatiques sont interdits pendant les 15 jours suivant l’intervention. Au delà, le port de lunettes de natation est vivement recommandé.

Prendre l’avion

Il n’existe pas de contre-indication au voyage en avion après une chirurgie réfractive par laser.

Travailler sur écran

Possible dès le lendemain, voire le surlendemain de l'intervention.

Regarder la télévision

Possible dès le lendemain ou le surlendemain de l'intervention.

Reprendre le sport

- En dehors de la natation (reprise après 1 mois), la reprise d’activité de type fitness, jogging peut être envisagée une semaine après la PKR et quelques jours après un Lasik ou un Smile

- Les sports qui exposent à la projection de poussières ou à des traumatismes oculaires sont toutefois déconseillés. Le port de verres filtrant les UV est fortement recommandé pour le ski, le ski nautique et les activités en milieu très ensoleillé.

S'exposer au soleil

Il est possible de fréquenter des lieux ensoleillés, sous réserve du port d’une paire de lunettes équipée de verres solaires.

Reprendre le travail

Avec le Lasik ou le Smile, la récupération visuelle est rapide et une activité quasi normale est possible dès le lendemain.

En règle générale, il faut avoir entre 18 et 20 ans. L’œil doit avoir terminé sa croissance et le défaut visuel doit être stabilisé depuis au moins un an.

Non, le bilan préopératoire permet de dépister les contre-indications à cette intervention (moins de 4% des candidats à cette chirurgie).

Deux défauts visuels peuvent être corrigés au laser, en une seule opération. Par exemple : myope et astigmate, hypermétrope et astigmate ou encore hypermétrope et presbyte…

La Sécurité sociale ne prend pas en charge ce type de chirurgie, considérée comme une chirurgie de confort.                                                                                                                     Cependant, vous pouvez dès à présent interroger votre mutuelle sur le montant de la prise en charge forfaitaire qu’elle propose pour ce type d’intervention (chirurgie réfractive, chirurgie de l’œil ou chirurgie laser suivant la dénomination propre à chaque mutuelle). En effet, la plupart des mutuelles proposent aujourd’hui une prise en charge de l’intervention plus ou moins conséquente suivant le niveau de votre contrat.

Lors d’une correction de la vision par traitement laser, la cornée est remodelée à sa surface. Ce n’est pas une chirurgie invasive (on ne rentre pas à l’intérieur de l’œil), la fonctionnalité de l’œil ne sera donc jamais remise en cause. Mais comme pour toute chirurgie, le risque zéro n’existe pas. Des complications sont possibles, mais elles restent exceptionnelles (inflammation, invasion épithéliale) et sans conséquences si elles sont bien prises en charge.

Il n’existe aucune contre-indication. Beaucoup de patients profitent de cette période pour changer leur qualité de vie grâce à chirurgie réfractive. Vous devrez simplement porter des verres filtrant les UV (tout comme les personnes non opérées, d’ailleurs).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *