Centre ophtalmologique Valmy

Appelez-nous

03 80 79 32 15

Du lundi au samedi

8h - 19h / sam. 8h - 12h

Prendre rendez-vous en ligne Doctolib

Amblyopie

Définition

On parle d’amblyopie quand il existe une différence de vision entre les deux yeux.

L’œil qui voit mal est appelé « œil fainéant ou paresseux ». L’amblyopie est la cause la plus fréquente de mauvaise vision chez l’enfant.

Cette situation touche 2 à 3% des enfants, en France.

Il s’agit d’une anomalie de développement du système de communication entre les yeux et le cerveau. Les images transmises par un œil sont de qualité insuffisante pour être traitées par le cerveau. Il va donc les ignorer. Cela va entraîner une perte progressive de la vision de cet œil, qui peut devenir irréversible si elle n’est pas prise en charge à temps.

Chez l’enfant la vision se développe jusqu’à l’âge de 7-8 ans.

 Passé cet âge, l’amblyopie devient irréversible, si elle n’est pas traitée et va conduire à une malvoyance définitive à l’âge adulte. Si le traitement de l’amblyopie est précoce et bien conduit, la vision de l’œil paresseux va revenir à la normale en quelques mois.

Les principales causes d’amblyopie

  • Le strabisme : déviation permanente d’un œil ;
  • Les troubles de la réfraction(défauts visuels) qui ne sont pas encore corrigés par le port de lunettes : hypermétropie forte, myopie forte, astigmatisme fort sur un ou les deux yeux ;
  • Les anomalies morphologiques oculaires: cataracte congénitale, glaucome congénital, pathologies génétiques ou héréditaires ;
  • ptosis congénital(chute d’une paupière devant l’axe pupillaire).

Facteurs de risque d’amblyopie

  • Une naissance prématurée,
  • Des antécédents familiaux: une amblyopie chez l’un des parents doit être mentionnée à l’ophtalmologiste,
  • Certaines pathologies neurologiques ou de développement.

Les signes qui doivent amener à consulter pour votre jeune enfant

  • L’enfant se frotte les yeux
  • L’enfant plisse ou cligne fréquemment des yeux
  • L’enfant présente un strabisme
  • L’enfant a mal aux yeux ou mal à la tête
  • L’enfant présente un retard ou des difficultés d’apprentissage
  • L’enfant souffre de chalazions à répétition
  • L’enfant voit mal de loin ou de près


Si un des deux yeux voit bien, il est possible que l’enfant ne présente aucun symptôme.

Traitement

Le traitement combine le port de lunettes en permanence et l’occlusion du bon œil avec un cache, afin de faire “travailler l’œil qui voit mal”.

Rééducation de l’amblyopie :

Elle est réalisée dans un premier temps par une occlusion par « cache » de l’œil dominant, afin d’obliger l’œil le plus faible à travailler. Cette occlusion est d’abord totale, puis progressivement est diminuée sur plusieurs mois.

Elle peut être relayée par une pénalisation, toujours sur l’œil dominant. Il s’agit soit d’un filtre non occultant, brouillant la vision, positionné sur le verre de lunette. On peut également opter pour une sur correction de la vision dans le verre de l’œil dominant, entrainant une vision floue.

Évolution

Si l’amblyopie est prise en charge suffisamment tôt, la vision de l’œil paresseux va remonter progressivement, pour venir égaler celle de l’autre œil.

Une adaptation précoce en lunettes de vue et une occlusion bien réalisée sont les principaux facteurs de succès du traitement.

Si le traitement n’est pas mis en route ou s’il n’est pas bien effectué, l’enfant aura un œil malvoyant à l’âge adulte et ce, de façon définitive. Passé l’âge de 8 ans, il n’y a plus de possibilité de rééducation. La chirurgie laser, à l’âge adulte, ne permet pas non plus de corriger ce phénomène.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *